Lac de Lucelle

Historique

Le Lac de Lucelle existe depuis le 12e siècle. A cette époque, la Lucelle était barrée et servait en premier lieu d'étang piscicole. Plus tard, une centrale hydraulique fut utilisée pour faire fonctionner en aval des moulins, des scieries, des forges et des fonderies.

Au 13e siècle, 200 moines vivaient dans l'Abbaye de Lucelle. Elle fut détruite et reconstruite plusieurs fois au fil des siècles et finalement fermée en 1790 à la suite de la Révolution Française. A son apogée, le monastère jouait un rôle social, culturel et économique important pour toute la région et bien au-delà.

Au début du 19e siècle, les murs du monastère abritaient hauts-fourneaux et forges. Les usines produisaient du fer brut qui était transformé en grande partie sur place. Site florissant grâce à ce succès économique, Lucelle comptait quelque 320 habitants en 1835. Mais 1860 marque le début du déclin du site. La concurrence étrangère, l'épuisement des gisements de fer et l'absence de moyens de transport conduisant à la disparition du dernier haut fourneau en 1882, et le village de Lucelle se dépeupla rapidement. Le site s'est progressivement transformé en un lieu de détente et de formation. Il ne subsiste quasiment plus de vestiges du passé économique. Toutefois le Lac et sa réserve naturelle perdurent et s'inscrivent dans le patrimoine culturel du Canton du Jura.